La Fondation HanditecAM

crée en 2008 à l'initiative de Camille Mathieu,


abritée par la Fondation Arts et Métiers a pour objet de mettre les capacités de technicité et de solidarité de la Communauté des ingénieurs Arts et Métiers au service des personnes en situation de handicap de la société civile quelle que soit leur appartenance.

Nos objectifs sont centrés sur les aides techniques que les technologies permettent de mettre à disposition des personnes handicapées pour améliorer leurs conditions de vie. Nous développons ou améliorons des aides techniques et apportons notre support pour en faciliter leur accès et leur utilisation.

Nous pouvons nous appuyer sur plus de 25 000 ingénieurs Arts et Métiers regroupés au sein de l'Association des Anciens élèves Ingénieurs AM présents dans tous les domaines de l'activité économique, sur une École Arts et Métiers ParisTech répartie sur 8 Centres d'Enseignement et de Recherche.

Notre réseau nous permet d'être en contact avec de nombreuses personnes handicapées, d'identifier leurs besoins et de rechercher avec elles les solutions techniques pouvant faciliter leur vie en leur apportant conseils et assistance.

Nous travaillons aussi avec les associations et organismes qui œuvrent pour les personnes handicapées .

Nos actions

Nos actions portent d'une part sur des projets de recherche et de réalisation d'aides techniques et d'autre part sur le "parrainage" de personnes handicapées pour les aider à trouver et/ou utiliser ces aides techniques.

Nos moyens

Nous sommes une Fondation, nos actions sont dirigées vers tous sans obligation d'appartenir à une communauté ou une association. Nous pouvons nous appuyer sur :

  • la compétence reconnue dans de nombreux domaines technologiques de l’École Arts et Métiers ParisTech forte d'enseignants chercheurs et d'élèves ingénieurs qui au travers de projets d'étude, font des recherches et/ou des développements sur des sujets qu'HanditecAM leur soumet,
  • sur la communauté des Anciens Élèves des arts et Métiers implantés dans tous les domaines de l'activité économique et plus généralement dans les domaines industriels.
  • sur l'association gadz.org qui apporte les compétences et la logistique informatique pour toute la communication de la communauté Arts et Métiers.

Nos moyens financiers sont ceux d'une Fondation c'est à dire les dons des particuliers et des entreprises bénéficient pour les particuliers et les entreprises d'avantages fiscaux.

Pour faire un Don : accédez au site Fondation \\

Préciser :Mission particulière de soutien à la Fondation HanditecAM

Pour nous contacter

adresse email :
handitecam@gadz.org

adresse postale :
Fondation HanditecAM
9 bis avenue d'Iéna
75016 PARIS

Notre organisation


La Fondation HanditecAM est abritée par la Fondation Arts et Métiers, elle bénéficie de sa logistique mais est soumise à son contrôle pour le respect de ses missions et l'utilisation de ses fonds.

CONSEIL D’ADMINISTRATION 2014

Le conseil d’administration est composé de 11 membres : - d’un représentant de chacun des 5 membres fondateurs :

  • la Fondation Arts et Métiers : Roger STANCHINA,
  • la Société des Ingénieurs Arts et Métiers : Jacques PACCARD,
  • l’ENSAM (Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers - Arts et Métiers ParisTech) : Florence BARNIER,
  • ARTS (ex Seram) - Société d’Etudes et de Recherches de l’Ensam :,
  • l’Union des Elèves de l’Ensam :.
  • du président du Conseil Scientifique et Technologique de la Fondation Handitecam :

- de représentants du comité de parrainage :

- les membres du Bureau

  • Rémy CHANTEGROS
  • Jacques ALBAREDE,
  • Jean CARAYON,
  • Marion PRUD'HOMME
  • Alain MAILLE
  • Boris DAURIAC
  • Paul DE LIVRON
  • Jean POLLONO
  • Joseph GICQUEL

CONSEIL SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE

présidé par le Professeur Wafa SKALI Enseignante - chercheur au LBM -ENSAM - Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak

 valide et oriente les démarches projets de la Fondation Handitecam

LE BUREAU

Organe assurant le fonctionnement, il est composé de :

Rémy CHANTEGROS Président de la Fondation Handitecam
Jacques ALBAREDE Vice Président et Secrétaire Général
Wafa SKALI Conseil Scientifique et Technologique
Marion PRUD'HOMME Trésorière et Relation avec les élèves et jeunes promotions
Jean CARAYON Relation avec l'Ecole
Alain MAILLE Secrétaire - chargé des Relations avec la Communauté AM
Boris DAURIAC support technique
Paul de LIVRON
Jean POLLONO
Joseph GICQUEL
et 
Roger STANCHINA représentant la Fondation AM abritante


Notre Président d'Honneur

Monsieur Camille Mathieu (Cl.42)

Fondateur et Président d'Honneur de la Fondation HanditecAM

Chevalier de L'Ordre national du Mérite

décédé le 21 octobre 2011.

Camille Mathieu est de cette promotion Cl 1942, dont la simple date évoque parfaitement les épreuves et les dangers qu’il a du éviter. Autant dire que ses études de gadzarts, ajoutées à son origine de limousin solide et entreprenant, lui avaient forgé une trempe d’acier qui lui a permis d’attaquer avec entrain, les difficultés les plus ardues. Il n’avait pas 14 ans, lorsque son tempérament intrépide et sa curiosité des sciences physiques lui firent essayer la portance d’un grand parapluie du haut d’un étage de maison !

Au début de son activité professionnelle, chez SKF Ivry, très vite, Camille Mathieu est remarqué par le directeur de l’usine SCEMM (machines outils) à St Etienne qui lui propose d’être son adjoint ; et plus encore deux ans après, mais Camille préfère revenir chez SKF Aubervilliers. Son sérieux et son efficacité poussent la direction à lui confier les extensions et les modernisations de l’Usine. Camille Mathieu excelle en gestion des ressources humaines grâce aux spécificités reconnues de sa formation de gadzarts en faisant face à un afflux de main d’œuvre immigrée ; il traverse les agitations sociales dues à la guerre d’Algérie avec une telle maîtrise et un tel courage qu’il acquiert définitivement  ses galons de dirigeant chez SKF. Le calme revenu, la mairie d’Aubervilliers achète l’usine pour en faire un lycée. Camille Mathieu devient chef du service Construction SKF France basé à Ivry. C’est ainsi qu’il réussit sans retard l’ouverture de ce lycée à Aubervilliers. C’est ce qui lui valut « les Palmes Académiques » entre autres distinctions. Pendant deux ans, Camille Mathieu construit le nouveau siège très moderne de SKF dans la zone industrielle de Clamart, tout en maîtrisant la traversée des turbulences de 1968.  Aussitôt,  les Suédois décident l’implantation d’un nouveau site de production suivant la proposition de Camille à Fontenay le Comte. Beaucoup jugeaient impossible de réussir un tel coup d’audace loin de tout et sans la main d’œuvre compétente nécessaire. Avec tout l’enthousiasme qui le caractérise Camille entraîne quelques parisiens de SKF pour réussir ce nouveau défi. On installe un centre de formation pendant la construction, on forme des jeunes et des moins jeunes du pays aux exigences de l’Entreprise. Tout l’encadrement  se serre les coudes et se transforme en une bande d’amis très remarquée dans le pays qui devient petit à petit totalement SKF. Rapidement l’usine atteint 200 personnes puis 900 en 3x8. Longtemps l’usine tourne à plein dans ce coin de Vendée transformé. Camille, tout en dirigeant Fontenay, construit Saint Vallier dans le Rhône et Lons le Saunier, qui forment deux site SKF Aerospace France, centres d'excellence pour le Groupe SKF dans le monde, en matière d’appareillages électroniques d'avion (Saint-Vallier) et de composites (Lons-le-Saunier) En 1981 Camille est appelé comme DRH au siège de SKF Clamart.

A 60 ans en 1983 il quitte SKF pour devenir pendant 5 ans un Ingénieur Conseil particulièrement apprécié dans le milieu industriel. Tourné vers les autres et d’une activité débordante ses occupations altruistes et formatrices dans sa région le poussent parallèlement à s’impliquer de plus en plus dans la réduction des problèmes générés par le Handicap physique. Maîtrisant remarquablement l’informatique appliquée, il crée un réseau actif de mise en relation de bonnes volontés et d’handicapés physiques. Par son impressionnante obstination et avec l’aide précieuse de quelques camarades enthousiastes, l’idée de Camille Mathieu se concrétise le 25 septembre 2007: HanditecAM  créée comme fondation abritée par la Fondation des Arts et Métiers. Président, puis président d’honneur, Camille s’est totalement investi dans la mise en orbite de son idée, mais a aussi su initier la volonté et les moyens de continuer son œuvre, en mobilisant ses camarades et ses amis dans ce but commun de bénévolat de proximité que la fraternité gadzarts peut si bien développer.